Le Noël des pionniers

  • Post Category:Non classé

Notre section est sur tous les fronts pour les fêtes de fin d’année, concert de Noël, présence dans les diverses enseignes de la région pour les paquets cadeaux de fin d’année.

PC120226

PC120225

Continuer la lecture Le Noël des pionniers

Concert de Noël

  • Post Category:Non classé

Joyeux Noël !À TOUS LES LOUVETEAUX ET JEANNETTES

Nous avons une répétition pour le concert de Noël le samedi 5 décembre au matin à 9h45 précises à la cure pour être à 10h à la cathédrale. Fin de la répétition à 11h.

Puis une autre répétition le samedi 12 à 16h à la cathédrale, fin de la répétition à 17h30/18h.

Concert de Noël le 12 décembre à 20h à la cathédrale et le 13 décembre à 17h à la cathédrale.
Si vous ne pouvez pas venir aux deux concerts, cela n’est pas grave essayez au moins d’être là à un des deux.

Merci de me confirmer votre présence par mail.

Continuer la lecture Concert de Noël

Un peu d’histoire

  • Post Category:Non classé

Lord Baden-Powell

Le scoutisme (de l’anglais scout, lui-même issu du vieux français « escoute » signifiant éclaireur) est un mouvement de jeunesse créé par Lord Robert Baden-Powell en 1907 à Brownsea.

Les membres sont appelés « scouts » (d’après le terme anglais d’origine) ou parfois « éclaireurs » (sa traduction) dans les pays francophones. Au sens strict, ces termes désignent les jeunes gens âgés de 11 à 14 ans ou de 11 à 17 ans (lorsque le mouvement est dit unitaire). Dans les pays francophones, les plus jeunes sont communément appelés des « louveteaux », « louvettes » ou « jeannettes » et les plus âgés des « scouts », « guides », « pionniers », « caravelles », « compagnons », « JEM », « routiers », « aînés », etc.

Le guidisme est l’équivalent féminin du scoutisme. A partir des années 1970, certains mouvements scouts ont fait le choix de la mixité (ou de la « co-éducation ») dans les unités, tandis que d’autres conservent aujourd’hui des unités exclusivement masculines ou féminines.

Les dates essentielles du mouvement :

Lord Baden-Powell1907. Robert Baden-Powell (1857-1941) organise le premier camp scout sur l’île de Brownsea (GB) qui accueille 20 jeunes de tous les milieux. Baden-Powell sera proclamé dès 1920 chef scout du monde. Sa femme Olave (1889-1977) jouera le même rôle chez les guides.

1910. Sa soeur, Agnès Baden-Powell (1858-1945), l’aide à fonder les girl-scouts.

1911. La jeunesse entreprenante est séduite par le scoutisme. Des groupes locaux s’organisent, des équipes développent des projets. Les Éclaireurs de France (neutres) et les Éclaireurs unionistes de France (protestants) sont créés.

1920. La Fédération des Scouts de France est fondée par le père Jacques Sevin, le chanoine Cornette et Édouard de Macédo.

1921. Fondation de la Fédération française des éclaireuses qui regroupe 3 sections féminines autonomes : neutre, protestante et juive.

1922. Le château de Chamarande (Essonne) devient le camp école national de formation pour les chefs des Scouts de France grâce à l’action du RP Sevin. Chez les Guides de France, le château d’Argeronne (Eure) remplira la même fonction.

1923. Fondation des Guides de France par Albertine Duhamel. Elles regroupent des jeunes filles catholiques. Marie Diemer invente les pédagogies des Jeannettes (9-12 ans) puis des Guides aînées (17-19 ans). Fondation des scouts-marins et des Éclaireurs israélites de France.

1927. Début à Berck (Pas-de-Calais) du scoutisme d’extension destiné aux handicapés physiques et mentaux. Chez les Guides de France, une branche extension apparaît en 1932 pour l’accueil de jeunes handicapés.

1933. Naissance, sous l’impulsion de Madeleine Delbrêl, de la Charité de Jésus dont la première équipe s’installe à Ivry-sur-Seine.

Juillet 1937-mars 1938. 2 scouts, Guy de Larigaudie et Roger Drapier, établissent la première liaison automobile Paris-Saïgon. 12 000 km et 16 pays dans une voiture d’occasion, sans assistance technique.

dessin_pierre_joubertPierre Joubert publie ses premiers dessins scouts. Dès lors, et jusqu’en 1956, son trait accompagnera le mouvement scout. Le dessinateur ouvre la voie à une tradition de la bande dessinée scoute que continueront Bernard Dufossé, Laurent Vicomte, Kieffer ou Mofrey.

1939. Il y a 75 000 Scouts de France et 23 000 Guides de France. Ceux-ci vont marquer leur époque en matière théâtrale avec la création des Comédiens Routiers autour de Léon Chancerel dès 1930 puis après guerre avec la création du mouvement à Cœur Joie fondé par César Geoffray ou avec des compositeurs comme Francine Cockempot.

1940-1944. L’occupation allemande interdit les mouvements de scoutisme en zone nord. Ceux-ci subsistent clandestinement.

Badge_jam_19471947. Le jamboree de la Paix réunit à Moisson (Yvelines) 25 000 scouts de 42 nationalités différentes. Au lendemain d’un conflit mondial, le scoutisme défend la paix.

1949. Michel Menu rénove la branche éclaireurs (12-17 ans) en lançant la proposition Raiders.

1952. Achat du château de Jambville Yvelines) comme centre de formation et le lieu de rassemblements. Chez les Guides de France, le centre Feux Nouveaux de Melan (Alpes de Haute-Provence) est bâti à partir de 1961.

1953. Rallye des équipes Guides de France à Jambville. Nouvelle formulation de la loi guides en présence de lady Baden-Powell. Michel Rigal devient commissaire général des Scouts de France et Marie-Thérèse Cheroutre commissaire général des Guides de France.

1954-1962. La guerre d’Algérie crée des tensions au sein des Scouts de France notamment en 1957 lors de la crise de la branche route à propos du dossier Jean Muller.

1960-1966. Réforme pédagogique des Scouts de France (1964) et des Guides de France (1966) tandis que se tient le concile Vatican II. La branche 12-17 ans est divisée en 2 branches : 12-14 ans et 14-17 ans. Contestant ces orientations, certains partent chez les Scouts d’Europe ou fondent les Scouts unitaires de France (1971).

1973. Réunion de 10 000 responsables scouts et guides à la Trivalle (Hérault) dans un contexte marqué par l’esprit issu des événements de mai 1968. Partager ses projets, donner un sens à sa vie sont au menu. L’Appel à l’espérance est proclamé.

1975. Publication par les Scouts de France de Baden-Powell aujourd’hui. Les fondements pédagogiques du scoutisme sont clairement réaffirmés.

1982. Ouverture des Scouts de France aux filles.

1985. Premier jamboree national de la branche scouts à Jambville qui rassemble 15 000 jeunes.

1991. Fondation en pleine guerre du Golfe des Scouts musulmans de France avec le soutien des Scouts de France.

1994. Jamboree bleu de 5 000 guides à Richelieu.

sgdf_logo_home2004. Fusion des Scouts de France et des Guides de France et naissance des Scouts et Guides de France. L’association réunit 5000 responsables pour ses premières rencontres nationales en mai 2006 et 15 840 jeunes pour le jamboree des 11-14 ans en juillet 2006.

Continuer la lecture Un peu d’histoire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger